agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Actes de vandalisme à la station

Message de nos bénévoles

Actes de vandalisme sur la station de Trail

Depuis plusieurs semaines, de nombreux adeptes de la station de trail sont exaspérés des actes d’incivilité et de vandalisme que subissent les pistes de la station (poteaux arrachés, fléchages dévissés…). « Le malheur des uns fait le bonheur des autres » dit le dicton mais nous invitons les individus qui procèdent à de telles dégradations à respecter le travail des bénévoles et des services municipaux.

Au regard des dégradations principalement sur Bures et des dépenses que cela entraine, la ville a porté plainte pour dégradation de bien public.

Les utilisateurs en sont les premières victimes, c’est pourquoi la ville et les sportifs bénévoles mettent tout en œuvre pour maintenir les pistes praticables malgré les dégradations.

Message de Patrick Pilorget, Buressois, bénévole militant qui se montre :

" Casseurs militants : Montrez-vous !

La Station de Trail de Bures Vallée de Chevreuse est une création originale, unique en son genre en Ile-de-France, qui met en valeur les ressources de notre belle région. Depuis son inauguration le 28 mars dernier, la fréquentation de ses parcours connait un beau succès auprès des visiteurs, marcheurs, randonneurs, coureurs à pied et adeptes de la marche nordique. C’est une fierté pour les habitants de Bures-sur-Yvette de savoir que leur ville a été à l’origine de cette initiative locale dans le domaine des loisirs sportifs, de la santé, du tourisme et de la protection de la nature.

Malheureusement, le travail très important réalisé par le service des sports et de nombreux bénévoles se trouve saccagé ici et là par des personnes malveillantes ou opposées à cet équipement. En mettant à part les espèces de voyouteries anonymes et habituelles qui détruisent les balises indiquant les chemins, il semblerait que des buressois mécontents de cette création se livrent à ces dégradations en signe de protestation.

Ces actes ne sont pas de nature à glorifier ceux qui les commettent ! Que deviendrons-nous si les opposants à une décision officielle se mettent à casser… A Bures, laisserons-nous les mécontents du rond-point des Prairies arracher les fleurs de massifs ? Accepterons-nous que les usagers mécontents de la rue Polistron viennent taguer les panneaux 30 km/h ? Ou bien encore, faudrait-il accepter les dépôts de végétaux qui contrarient le passage sur les chemins communaux ?

Vandales et insatisfaits de tout poil, si vous me lisez, faites-vous connaître afin que l’on vous explique ce qui a été fait ici et pourquoi. A l’occasion, si vous prenez des initiatives, nous vous dirons à notre tour si nous en sommes contents… Vive la liberté ; que la citoyenneté avance !"