agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Etude Espaces Naturels Sensibles (ENS)

Début des aménagements pour préserver la biodiversité et valoriser l’Espace Naturel Sensible.

Inscrites en Espace Naturels Sensibles (ENS), ces parcelles se situent en zone N (Naturelle) au PLU. Ces terrains constituent le poumon vert de la ville et contribuent à son image ainsi qu’à son charme.

Le cabinet Biotope a été mandaté pour la réalisation d’une étude. Il est venu présenter ses résultats aux Buressois le 5 novembre 2018. Découvrir en cliquant ici la présentation de Biotope.

A la suite de cette étude, des travaux d’aménagement vont être réalisés entre 2019 et 2020 dans le but de préserver la biodiversité du site. Leur coût s’élève à 142 867 € HT hors le suivi de maitrise d’oeuvre assuré par le Cabinet Biotope. Ils seront partagés à 50/50 entre la ville et l’Université.

Les principales étapes qui vont être engagées :
• Travaux préparatoires
• Préservation, amélioration du patrimoine naturel
• Conciliation de la gestion hydraulique, de la sécurité des biens et des personnes et du maintien des enjeux biodiversité
• Conciliation de la vocation d’accueil du public avec les enjeux biodiversité
• Création d’un parcours de découverte

Samedi 7 mars de 13h30 à 16h30 et dimanche 8 mars de 9h à 12h : chantier nature d’aménagement du sentier pédagogique. Si vous en avez, apportez vos gants de jardinage/protection, râteau, pelle légère, brouette.
Le rendez-vous est fixé sur le parking juste à l’ouest de la Maison des Paris-Sudiens / Maison de l’Étudiant.

Pour plus de renseignements sur le chantier des 7 et 8 mars :
Tél : 06 73 33 81 42
Courriel : eron.asso@yahoo.fr


Qu’est-ce qu’un Espace Naturel Sensible ?

L’Espace naturel sensible, ou ENS, a été institué par la loi du 31 décembre 1976 comme espace « dont le caractère naturel est menacé et rendu vulnérable, actuellement ou potentiellement, soit en raison de la pression urbaine ou du développement des activités économiques ou de loisirs, soit en raison d’un intérêt particulier eu égard à la qualité du site ou aux caractéristiques des espèces végétales ou animales qui s’y trouvent ». Les ENS font suite aux « périmètres sensibles » créés par décret en 1959 pour tenter de limiter l’urbanisation sauvage du littoral. Un site classé en ENS bénéficie ainsi d’une protection pour sa préservation et sa valorisation.