agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Exposition Éric Pégard « Quand la matière fait sens »

Du 19 au 30 juin au centre culturel Marcel Pagnol.

Ses influences, il les doit notamment à Robert Rochenberg, Jean Michel Basquiat et utilise autant les techniques picturales que la gravure. Autodidacte ayant suivi des cours, travailleur inlassable, il pratique dans toutes ses recherches la couleur, les nuances, qu’il densifie pour transformer la matière.

Comme l’affirmait Dubuffet, les matières magiques paraissent avoir leur volonté propre et tellement plus de pouvoir que les intentions concertées de l’artiste.

Eric Pégard s’attache à transposer le corps, ses formes, ses pleins et ses déliés. Il se sert quasiment exclusivement de l’huile et des techniques de glacis qui donnent corps et sens à ses corps. En gravure, il travaille, toujours dans sa recherche de la matière, avec l’aquatinte et n’utilise presque jamais de pointe sèche.

Ayant suivi une formation en art thérapie, il ne nie pas l’influence de la production de ses patients sur la sienne qui délivre un univers sensible même s’il est imparfait.