agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Marie Tudor

Tout le monde devrait aller voir Marie Tudor. Une fable haletante et émouvante où chaque acteur joue son rôle avec juste ce qu’il faut de passion et de nuance. A bon entendeur (Le Monde).

Samedi 13 avril à 21h

La pièce s’ouvre sur un lord anglais déclarant « Il faut que ce damné italien ait ensorcelé la reine » et se termine sur Simon Renard, légat impérial représentant le prince d’Espagne, proclamant « J’ai sauvé la reine et l’Angleterre ». Entre ces deux phrases, tout au long des trois journées qui constituent ce drame populaire, nous assistons à la chute programmée, méthodique, presque mathématique de Fabiano Fabiani, favori et amant de la reine qui cristallise toutes les haines.
Au drame amoureux se superpose alors une tragédie où le véritable enjeu est la prise de pouvoir, où les rancœurs privées servent un dessein politique, où un homme, au demeurant condamnable, est exécuté pour un crime qu’il n’a pas commis.

De Victor Hugo
Mise en scène et adaptation Pascal Faber
Avec Pierre Azéma, Séverine Cojannot, Pascal Faber, Pascal Guignard, Frédéric Jeannot, Joëlle Lüthi
Compagnie 13