Prévention et sécurité, AUTRE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Dicrim : bien s’informer pour mieux se protéger

Bures-sur-Yvette, comme de nombreuses communes, est exposée à des risques majeurs. Informez-vous sur ces derniers.

Bures-sur-Yvette, comme de nombreuses communes, est exposée à des risques majeurs : inondations, risques industriels, transports de matières dangereuses, risques sanitaires… Certains phénomènes comme la sécheresse ou les inondations se multiplient depuis plusieurs années et les Buressois en ont subi les conséquences sur leurs habitations, même si en 2016 comme en 2018, l’élan de solidarité a bien sûr été très important.

Le DICRIM, (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) dont la rédaction est placée sous l’autorité du Maire, a pour but d’informer les habitants des risques naturels et technologiques possibles sur le territoire de la commune. Ainsi, la Ville a réalisé, en partenariat avec les associations Vaularon Yvette Frileuse et Vivre à Bures, ce document d’information préventive pour vous sensibiliser sur ces risques et vous exposer les mesures de protection qui sont appliquées le cas échéant.

Le document comprend 4 grands types d’informations :

  • la description des risques et de leurs conséquences prévisibles (inondations, mouvement de terrain, risques industriels, nucléaires, pandémiques…),
  • les moyens d’alerte mis en œuvre en cas de danger,
  • les mesures de sauvegarde,
  • les numéros d’urgence et liens utiles.

Ce guide est disponible en mairie et téléchargeable ici.

Il est recommandé aux habitants de le lire attentivement. La Ville restera, bien-entendu, votre interlocuteur de proximité.

Le DICRIM vient compléter le Plan Communal de Sauvegarde (PCS), document non public, afin de pouvoir se préparer à gérer tout évènement qui pourrait impacter le territoire de la commune (tempête, fortes chutes de neige, épidémie, accident industriel ou routier…).

* Le DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) est instauré par le décret 90-918 du 11 octobre 1990 et le code de l’environnement, articles 125-10 et 11, qui précise le contenu et la forme des informations à porter à la connaissance du public.

Aller au contenu principal